Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du Réseau Bazar BHV
Articles récents

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°60 en 1943

20 Mars 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

1943 : La faim et le froid caractérisent la vie des Français. Une affiche de la Croix Rouge suggère de couper le pain en fines tranches !

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°60 en 1943

En février 1943, le manque de main-d'œuvre va s’accroître chez l’ennemi.

Avec la décision du gouvernement de Vichy, environ 250 00 jeunes de 22 et 23 ans sont convoqués pour partir en STO (Service de Travail Obligatoire) dans les entreprises allemandes.

Par hasard, à côté de la nouvelle Bibliothèque Nationale actuelle, un professeur  découvrit  la trace d' un camp de travail,  en pleine ville, et  peu de personnes ne le surent.

C’est en novembre 1943 que  les SS ont ouvert le «camp Austerlitz» sur le terrain des installations ferroviaires de Tolbiac. Les biens des 38 000 juifs déportés en camps d’extermination, étaient triés aux magasins généraux du 43, quai de la Gare jusqu'en août 1944,  pour être envoyés dans les villes bombardées d'Allemagne.

C’était un véritable grand magasin : «Les Galeries Austerlitz», en référence aux Galeries Lafayette. Les articles étaient mis en caisses étiquetées: articles de ménage, de table, porcelaine, médicaments, linge, jouets, bijoux et montres, objets d'art...

GRANDS MAGASINS

On pouvait rapporter ses vieux vêtements pour les échanger contre des points Textile dans les grands magasins, comme on peut lire sur cet article du 20 octobre 1943. (Même au BHV)

 

  

 

Difficile de trouver des articles sur les grands magasins dans les journaux ...  peu de communication, de réclames ou de catalogues. Juste un minimum!...

A chacun sa spécialité!.... Tapis au BHV,  tenues pour communiantes à la Samaritaine et mode aux GL.

Le Petit Parisien 10 03 43
Le Petit Parisien 19 04 43

 

 

Destruction des Grands magasins du Louvre

Dans la nuit du 23 au 24 septembre 1943, un bombardier de la Royal Air Force fut détruit par la Flak allemande. Il explosa sur les magasins du Louvre .Le bâtiment fut entièrement détruit à l'exception des façades.

Curieuse date car le magasin Decré de Nantes qui sera pendant quelques années : BHV avant de repasser GL subira un même bombardement cette nuit là.

BHV :

1942 à1945 : Réfection d’une partie de la marquise sur la rue de Rivoli

Petite anecdote :

Le fils de Monsieur S qui était responsable au rayon Chauffage se souvient : un jour des cadres du BHV étaient convoqués à l’angle de la rue du Temple. Un officier allemand dépose une pile de documents sur un bureau. Lorsque celui-ci s’absenta quelques instants dans un autre bureau, le cadre lui substitua quelques papiers de la pile. Une fois l’officier parti, on regarda les fameux documents; C’étaient des autorisations à circuler, genre de sauf-conduit.

Un chauffeur dévoué du BHV muni de ce titre le testa, afin d’aller chercher de la marchandise chez les fournisseurs. Comme cela se déroula très bien, on renouvela le stratagème à la grande joie des acheteurs et de la Direction.

Un autre cadre du magasin Monsieur B, allait à l’école à Massillon et aimait à passer par le BHV. Il se souvient qu’à la rotonde, on pouvait voir 15 m de linéaires de Philatélie, chapelets et autres bricoles...

Nous ne saurions terminer cette année 1943 sans se souvenir de l’arrestation et  la mort de Jean Moulin, qui avait organisé la résistance.

J’avais omis de vous parler qu’en cette période de guerre où le pays était coupé en deux, l’acheminement du courrier était difficile. Les Français devaient utilisés des cartes de correspondance surveillée où la lecture était ouverte ! Surveillance...à outrance !

Plus tard, on appellerait cela presque un SMS !

 

 Le 1er juillet 1943 vit la naissance de la  Radio de RMC, Radio Monté Carlo ... 

On se retrouve bientôt...

CD

 

Lire la suite

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°59 en 1942

12 Mars 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Je vous rappelle que cette série relate l'histoire des Français , des grands magasins et du BHV à travers l'Histoire. Nous voici arrivés en 1942.

Vous pouvez toujours lire les épisodes précédents dans la rubrique "BHV d'Hier" sur la droite de ce blog.

1942 : Les USA, la grande Bretagne déclarent la guerre au Japon. Dans la foulée : l’Allemagne et l’Italie déclarent la guerre aux USA.

Tandis que De Gaulle crée un Comité national Français, le préfet Jean Moulin se  voit confier l’organisation de la Résistance.

En mars l’usine Renault de Billancourt, tout comme les usines de gaz et d’électricité du Pont de Sèvres sont bombardées.

7 juin : Les juifs sont persécutés et sont obligés de porter l’étoile jaune . Chacun se souviendra des arrestations du 16 juillet où 13000 juifs et 4000 enfants furent arrêtés ; Les couples sans enfants et les personnes seules partiront dans le camp de Drancy  et les autres 8000 personnes feront partie de la rafle du Veld’Hiv. Envoyés en trains à bestiaux dans des camps de prisonniers, puis en camp d’extermination...

1942 Le parisien Rafle Vel d'HIV
1942 L'humanité Vel d'Hiv

 

Courant 1942, La Légion des Volontaires Français, outil principal mis en place pour une collaboration militaire (LVF), créée fin 1941, intégrée à la Wehrmacht, voit le jour. Le but : Aider l’Allemagne à combattre le Bolchévisme. Les Français sélectionnés, préparés, ne seront que 5800 à revêtir l’uniforme allemand en 1942 pour combattre l’URSS, les allemands ayant quelques difficultés avec l’indiscipline des Français ! Il faut préciser qu’Hitler souhaitait 15 000 hommes !

18 07 42 L'ouest éclair
17 07 1942 L'œuvre

En avril 42, P. Laval tente de mettre en place la politique de la « Relève » C'est-à-dire le départ en Allemagne de travailleurs français en échange du rapatriement de prisonniers (3 ouvriers pour 1 prisonnier). Mais le nombre demeure insuffisant !... La propagande est forte telle cette affiche ou cette annonce dans un quotidien.

22/07/42 L'ouest éclair

 

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°59  en 1942
1942 07 22 L'Ouest-Éclair Le retour des prisonniers

 

1942 11 10 Figaro la relève

 

La loi du 4 septembre 42 permet d’envoyer des travailleurs en Allemagne. (Le recrutement se base sur des hommes de 18 à 50 ans et des femmes de 21 à 35 ans)

Le gouvernement de Vichy perd de son influence, confirmée par l’occupation de la zone libre par l’armée allemande le 11 novembre 42.

C’est à cette date que la Presse ne peut plus s’exprimer. Le Directeur du quotidien Le Figaro décidera de « saborder » son journal, refusant une forme de censure et le manque de liberté. Comme nous connaissons bien la devise, entendue au BHV.... « Se soumettre ou se démettre ! »....

En septembre, on donne la possibilité aux femmes mariées le pouvoir d'ouvrir un compte en banque!...

On insiste toujours autant, sur l'importance des mères.

1942 Journée des mères Archives du Loiret

Au BHV 1942 

 Création du service médical par le Docteur Sicard.  Pendant les 37 ans qui vont suivre, cette femme médecin du travail organise les dons du sang, le dépistage du cancer chez la femme et un suivi de la santé des cadres et employés.

Cette femme de communication facile était charmante et humaine. En bonne concertation avec le Docteur Claude Béguin, Docteur généraliste, qui venait l’aider au BHV, ils faisaient le point régulièrement sur certains cas difficiles, échangeant mutuellement sur la médecine du travail et la médecine générale.  

Le BHV a eu beaucoup de chance d’avoir cette femme exceptionnelle. Je ne saurais vous dire si son fils est le Professeur Sicard Didier, mais tout me laisse à penser que cela peut-être lui. (Homme remarquable...)

La vie est toujours difficile . Voici des chaussures  en raphia utilisées cette année là.

 

Photo mémorial de Caen

Photo mémorial de Caen

Lire la suite

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°58 en 1941

5 Mars 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Nous nous retrouvons en ce temps de guerre !

au plaisir d'avoir vos réactions!...

CD.

Janvier 1941 : L'hiver est très froid, et s'installe durablement. Paris est sous la neige en ce début d'année.

L'Ouest Eclair 8/01/1941
L'Ouest Eclair 12/01/1941

 

Dans le journal : la Dépêche du 4 janvier, on peut lire :  la neige et les congères viennent perturber le réseau ferroviaire. Sur la ligne de Roanne, la neige atteint 1,50m pour 0,75m à Avignon, Montélimar.

La neige tombe en abondance sur Auch, Toulouse et Carcassonne.

Photo du 4 janvier à Lyon et du 26 dans l'Isère

 

1941 : La guerre est omniprésente partout en Europe. En septembre les réfugiés de la zone Sud peuvent revenir en zone occupée. La résistance s’organise...

Comme nous l'avions vu en 1940, la peur des gaz asphyxiants demeure présente dans les esprits .Des usines fabriquent sans arrêt ces masques avec partie transparente pour les yeux et filtre pour le nez. On les distribue dans les villes, mais il n'y en a jamais assez ! En cas d'alerte, les sirènes retentissent et les habitants courent aux abris, souvent des acaves ou à Paris le métro où 28 stations servent de refuge.

Le marché noir prolifère... Les grands magasins ont du mal à s'approvisionner.

En janvier, une loi oblige la récupération de certains déchets : vieux métaux, chiffons, caoutchouc, verre, crins, peaux de lapin etc...Avec leur instituteur, les jeunes enfants participeront à la collecte! Cette récupération sera réutilisée pour la fabrication de certains objets.

On manque de tout, les transports sont réduits faute de combustibles.

Les familles parisiennes peuvent acheter 50 kg de charbon, par mois et par personne, mais celles ayant un enfant de moins d'1 an bénéficie de 50 kg de charbon supplémentaire .

L'Ouest Eclair 1941 01 30
L'Ouest Eclair 1941 01 24

 

Paris a faim !

L'ouest éclair

 

Des nouvelles carte d'approvisionnement bien spécifiques ! La ration de pain diminue...

Pais-midi 25 03 1941

 

Des bons pour acheter des chaussures ! Imaginez !

le Matin 12 01 1941
L'ouest éclair 08 02 1941

 

Le 4 Octobre 1941, la promulgation de la Charte du Travail développe l'idée la grande Valeur du Travail. Elle est basée sur un système de corporatisme dans un but économique et social. Le droit de grève est alors supprimé. La Presse écrite soumise à la censure depuis la Loi du 2/08/39 ne peut pas refléter l'opinion publique.

On manque de travailleurs pour les travaux des champs et l’industrie : 1,8 million prisonniers de guerre. Les chantiers de la Jeunesse vont pouvoir aider et la durée passe de 6 à 8 mois.

 

Un autre grand thème est fortement développé par le gouvernement de Vichy, est celui de la Famille, en tant que nouvel ordre moral et social. On vante les mérites de la maternité et on encourage les familles nombreuses.

La fête des mères déjà fêtée en Allemagne est ajoutée au calendrier par Pétain, le 26 mai.

Photo mémorial de Caen

 

Sur le plan distraction, les théâtres et les cinémas restent ouverts avec l'indication de l'abri le plus proche.

Le 25 juin, les bals publics et les thés dansants sont interdits dans la France occupée.

La radio diffuse des chansons pour redonner le moral aux troupes et aux familles, telle la chanson de Tino Rossi : Quand tu reverras ton village. qui parle du retour du prisonnier de guerre; Mais on ne saurait ignorer la chanson sentimentale des allemands : Lily Marlène .

Elle devient cette année-là, un immense succès mondial, elle fut traduite en 48 langues.

 

Certains sujets sont toujours récurrents.... Ils n'ont pas vraiment changé !

La Police va  recevoir du matériel de bureau et des nouvelles voitures!

Figaro 8 mai 1941

 

Aux Galeries Lafayette le fondateur Bader est dépossédé de ses biens.

Pas grand chose à dire sur le BHV, mais une petite histoire éditée dans la  presse.

Anecdote d'employés du BHV ...au grand cœur!

 

Hiver 1941-1942 : 3eme hiver de guerre glacial !

Du 11 au 27 janvier les températures descendent entre – 11° dans le sud et – 20 à – 30° dans le centre de la France.

Les écoles sont mal chauffées, les élèves reçoivent quelques biscuits ou bonbons vitaminés, comme l'hiver précédent.

Le matin 21 03 1941

Fin décembre 1941 : Les Japonais détruisent la flotte américaine à Pearl Harbour.

A bientôt !...

Lire la suite

Lu pour vous : Le BHV Rivoli – Marais pourrait ne plus rouvrir. Merci Anne Hidalgo.

3 Mars 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Lu dans la Presse

J'ai été interpellé par cet article d' "opinion-internationale ". Nous n'avons pas l'habitude de le voir traiter du sujet des  Grands-Magasins.

Je le partage... à vous d'en juger et même d'imaginer ce que sera l'avenir!...

CD

Michel Taube est le fondateur de www.opinion-internationale.com, le média des décideurs engagés au cœur de l’actualité, et le Président de la société éditrice, Citizens Média SAS. Il est aussi écrivain, et chroniqueur régulier dans les médias (BFMTV, France Info, CNews, LCI, Sud Radio, Beur FM, Al Jazeera…).

21H40 - samedi 27 février 2021

L’édito de Michel Taube

Lu pour vous : Le BHV Rivoli – Marais pourrait ne plus rouvrir. Merci Anne Hidalgo.

Le BHV Rivoli – Marais pourrait ne plus rouvrir.  Merci Anne Hidalgo.

 La Covid a beau dos mais le désert dans lequel vivent désormais les Parisiens est autant dû à la politique municipale mise en œuvre par Anne Hidalgo (et son prédécesseur Bertrand Delanoë) qu’aux mesures administratives absurdes du gouvernement dans la gestion de la crise Covid.

En 2020, Anne Hidalgo n’a été réélue Maire de Paris que par la grâce d’une macronie locale en lambeaux. Benjamin Griveaux puis Agnès Buzyn… Quelles erreurs de casting de la part du fondateur d’En Marche incapable de tenir sa baraque, et qui a offert sa réélection à Anne Hidalgo, alors que, quelques mois auparavant, cette hypothèse semblait invraisemblable. Les deux tiers des Parisiens n’en voulaient plus, mais la débandade de l’opposition a donné la prime à une minorité agissante. Pire, Anne Hidalgo est aujourd’hui alliée à des Verts d’extrême gauche, notamment des ultra-féministes qui détestent les hommes : là aussi, merci Macron puisque dans quelques villes de de France, les écolos bobos ont volé l’élection municipale, élus qu’ils ont été par une infime minorité d’électeurs sur fond d’abstentionnisme Covidal exacerbé.

Paris ne peut devenir Amsterdam avec une telle brutalité : surdimensionner la place accordée au vélo sans même se préoccuper des transports en commun ne fait pas disparaître le besoin des Parisiens d’utiliser leur voiture dans de nombreuses circonstances. En revanche, cela fait disparaître de nombreux commerces, petits et grands, notamment au bénéfice d’Amazon, dont on pourrait croire qu’Anne Hidalgo est actionnaire ! Ce n’est qu’une formule mais bon, c’est tout de même bien rageant…

Selon nos sources, notamment internes au magasin, le BHV Rivoli (ou Marais), véritable institution parisienne née en 1856 sous l’ère du Baron Haussmann, pourrait ne pas rouvrir à l’issue de la crise sanitaire, ou ne rouvrir que pour mieux fermer définitivement dans le cadre d’une liquidation.

La chute a commencé avant la crise du Covid. En livrant dogmatiquement la rue de Rivoli aux vélos (d’ailleurs relativement peu nombreux), Anne Hidalgo a découragé les Parisiens et même les Franciliens à se rendre au BHV qui, plus qu’un grand magasin, est aussi le temple du bricolage. On en sort souvent avec des objets lourds et encombrants. Sans voiture, point de salut ! Actionnaire d’Amazon, avons-nous dit, à prendre au deuxième degré. Mais peut-être aussi de chaînes de bricolage souvent situées en périphérie. Anne Hidalgo est-elle la fossoyeuse du commerce de proximité ? Car le BHV est le poumon du quartier. Souvent, c’est à l’occasion d’un achat dans cette enseigne qu’on flâne dans ce quartier aux innombrables boutiques, cafés et restaurants.

De plus en plus cornaquée par ses partenaires verts-rouges (avec un fort relent islamo-indigéniste, comme l’avait démontré leur opposition, en novembre dernier, à ce qu’une rue de Paris porte le nom de Samuel Paty, l’enseignant décapité par un islamiste), la Maire de Paris confirme son mépris (de classe ?) pour les commerçants. Tous des méchants capitalistes ? Voilà qu’elle a même réclamé un nouveau confinement, bien plus simple à mettre en œuvre qu’un aménagement de la vie économique tenant compte des contraintes sanitaires, avant de se rétracter à la suite de la levée de boucliers. Et comme on peut effectivement craindre un confinement prochain, elle s’enorgueillira d’avoir eu raison avant tout le monde. Un coup politique de plus.

Anne Hidalgo veut une ville musée, dédiée aux bobos qui l’ont élue, et espère passer de l’Hôtel de Ville à l’Élysée l’an prochain. « Pourquoi pas moi ? » se dit-elle. Elle a déjà à son passif d’avoir laissé transformer le nord-est de Paris en banlieue de type Seine Saint-Denis, d’avoir provoqué artificiellement des embouteillages au mépris de la qualité de l’air, d’avoir détruit des commerces auxquels on ne peut plus accéder… Et ce n’est qu’un début, puisqu’elle veut supprimer la plupart des places de parking.

Qu’à terme, les voitures polluantes puissent disparaître des villes est un objectif louable. Mais la méthode Hidalgo est un désastre, même écologique : pourrir la vie des automobilistes à n’importe quel prix, y compris le dépeçage économique et la mort de quartiers entiers, cela ne lui pose aucun problème. Les personnes à mobilité réduite, notamment âgées, elle s’en fiche. Les personnes devant transporter des charges importantes, elle s’en fiche. Celles qui ne peuvent pédaler dans les intempéries, elle s’en fiche !

La position d’Anne Hidalgo à l’égard des Gilets jaunes et de leurs méfaits a toujours été ambigüe. Serait-elle, comme Jean-Luc Mélenchon, pour la désobéissance civile ou civique, pour l’insurrection ? Sa légitimité électorale est trop étriquée, trop factice, pour que les Parisiens et les commerçants de tous types et toutes tailles sans lesquels Paris ne serait pas Paris, – n’en déplaise à Madame Hidalgo, la laissent détruire l’âme de cette ville.

Il est peut-être encore temps de sauver le BHV Rivoli et ce quartier. Les cyclistes peuvent avoir leur place, mais pas toute la place. Pas maintenant, pas si vite, pas n’importe comment et à n’importe quel prix. Hélas, le dogmatisme est une pathologie encore bien plus difficile à vaincre que le Covid…

 Michel Taube

Lire la suite

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°57 en 1940

19 Février 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

1940 : Sans vouloir donner un cours d’histoire, il est important de se souvenir de l’essentiel, afin d’imaginer la détresse des français et du commerce, dans cette période difficile.

Le 9 avril, l’Allemagne attaque le Danemark et la Norvège.

Mais le samedi 11 mai 1940, l'Allemagne attaque les Pays-Bas, le Luxembourg et la Belgique. La guerre continue encore et encore...

L’armée allemande traverse les Ardennes. L’armée française ne résiste pas à l’aviation et aux chars ennemis. La guerre prend fin le 10 mai1940.

Le 11 juin, on peut lire cette nouvelle déclaration.

Le 14 juin, l’ennemi arrive à Paris. Le gouvernement appelle le Général Pétain. Vous connaissez la suite...

Paris occupé . Les parisiens écoutent les informations par les haut-parleurs mobiles, divulguées par les allemands.

 

Le 22 juin, la France capitule. Pétain signe l’arrêt des combats et l’armistice est signé en forêt de Compiègne à Rethondes.

L’exode : Six à huit millions de civils français vont fuir sur les routes de France l’avancée allemande en mai et juin. De nombreux enfants sont séparés de leur famille. Des avis de recherche sont publiés dans la Presse pendant tout l’été.

le petit Parisien 23 mai 1940

 

Agence Roll et Le matinAgence Roll et Le matin

Agence Roll et Le matin

Le 18 juin : Le général De Gaulle  lance son appel, à continuer le combat.

Le 10 juillet, réfugié à Vichy, le maréchal Pétain crée un nouveau gouvernement et collabore avec l’ennemi. La résistance se met en place tandis que le Général De Gaulle part à Londres pour organiser une défensive.

Notre pauvre France est divisée...

L’Alsace et la Lorraine sont rattachées à l’Allemagne. (Région très industrielle)

Le Nord et le Pas de Calais sont zone interdite ! (blé, betterave à sucre, élevage, charbon)

Une partie de la France (Ouest ) est en zone occupée.

Une autre partie Sud et Vichy, sont en zone libre.

Avec les terres contrôlées par l’ennemi, les Français perdent 70% de leur blé, 100% du sucre, le beurre, les bovins etc..

. C'est très difficile sur le plan économique. Dès l’été 1940, l’organisation du ravitaillement devient donc une  priorité

Une réponse aux problèmes de pénurie est le rationnement;

La création de la carte d’alimentation devient pour la population civile l’élément le plus marquant de la guerre. Délivrés par la mairie, les tickets autorisant l’achat de certaines denrées en quantités variables sont attribués selon son âge et sa profession.

La population est répartie en 11 catégories : depuis E (enfants de moins de 3 ans), à V (personnes de plus de 70 ans), en passant par J1 (jeunes de 3 à 6 ans), J2 (6 à 13 ans), J3 (13 à 21 ans) et A (adultes de 21 à 70 ans).  Les travailleurs de force et les femmes enceintes ont des rations supplémentaires

Morceaux de savon, vêtements, sucre, pain viande... ne peuvent pas être achetés sans une carte d'alimentation encore faut-il en trouver chez les commerçants, après avoir fait la queue.

Un adulte aura droit à 350g de pain par jour, 360g de viande et 140 g de fromage par semaine, 300g de café et 500g de sucre par mois.

On voit la viande, le lait, le beurre se vendre au marché noir. Du saindoux remplace le beurre! Le sucre ou le café sont remplacés par de la chicorée et la saccharine.

On se nourrit de légumes peu prisés  comme le rutabaga et le topinambour, qui remplacent les pommes de terre. En 1941 puis 1942 : Les rations alimentaires sont de plus en plus réduites

De longues files d'attente s'étendent devant des magasins peu ou pas approvisionnés et les citadins tentent de se ravitailler à la campagne.

Certains élèvent des lapins,  dans les appartements,  sur les balcons ou dans les caves ou des poules dans les cours. Les jardins, publics et privés, se transforment en potagers.

Mémorial de Caen

Les pénuries encouragent le développement le  troc, et le marché noir.

Pour s'habiller, il faut avoir des idées. On cloue du pneu sous les chaussures pour qu'elles s'usent moins vite et on détricote les vieux pulls pour en faire des nouveaux.

Pour se déplacer : Vive le vélo !

Dès le 30 juillet 40, les jeunes de 20 ans, en zone libre, ne doivent pas rester oisifs ou paresseux, ils doivent être disciplinés et sportifs ! Ils doivent dépenser leur énergie à rebâtir la France. Un service civil, avec des travaux d’intérêts généraux,  aidera au manque de main-d’œuvre.

Sous ce régime autoritaire du gouvernement de Vichy sont créés les « Chantiers de la jeunesse française ».

La nouvelle devise en France devient : Travail, Famille et Patrie.

 Grands magasins : 

 

Sur un article de Paris-Soir du 27 juin 40, on peut lire à propos des magasins du Louvre, cet article qui est certainement vrai, pour tous les Grands magasins.

"La population ne comprend pas assez les énormes difficultés qui s’opposent aujourd’hui à la vie commerciale. Sans doute, trouve-t-elle naturel de pénétrer en ces magasins où elle avait ses habitudes. Il n’y a aucun moyen de transport. Des membres dévoués du personnel ont pu mettre au service du ravitaillement leur voiture  particulière. Quelques grossistes ont repris leur activité...

Le personnel donne une entière satisfaction, il contribue de tous ses efforts à la vitalité de l’Etablissement. Pensez, à la responsabilité que la direction accepte, pensez surtout à l’initiative, à la volonté des hommes qui se chargent d’un tel fardeau, qui surmontent toutes les difficultés avec un dévouement et une énergie invincible pour notre vie à tous."

Une publicité des magasins réunis et une ouverture du BHV pour la Toussaint.

le matin 3 mai 1940
undefined
le matin 31 octobre 1940

 

L’hiver 1940/1941 : Une vague de froid intense s’étend du 13 décembre 1940 au 18 janvier 1941 . Dans les campagnes, il faut parfois casser la glace pour abreuver les bestiaux.

Voici de articles qui nous interpellent dans le journal Le Matin.

undefined
Le Matin 16 août 1940

 

Le Matin 11 septembre 1940

Le Matin 11 septembre 1940

Lire la suite

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°56 en 1939

12 Février 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Les événements de ce début d'année 1939 sont comme ceux des années précédentes !

En février : Les Arts Ménagers : 1200 exposants 608 000 visiteurs.

 

L’accent est mis sur la simplification des taches ménagères grâce aux réfrigérateurs, machines à laver le linge et la vaisselle.

 

Les arts ménagers permettent le développement de produits tels : les moulins à café, les fers à repasser et le développement des gammes santé- beauté électrique : Chauffe-lit, chancelière, couverture chauffante, thermoplasme,  fer à friser, sèche-cheveux, vibro-masseur pour douleurs et rides.

 

C’est le lancement des grandes marques de l’équipement ménager.

En gros électroménager, les premières cuisinières mixtes (Gaz électricité) apparaissent : Gaz = rapide, électricité pour mijoter. On voit le développement de grandes marques : De Dietrich, Auer, Deville.  C’est une révolution : les cuisinières sont équipées de plaque ou serpentin à feu vif.

Plus grand succès encore, avec la cuisinière à gaz ou électrique, équipée d’un four.

On découvre le réchaud four de la Cornue mais mieux encore...Arthur Martin lance le thermostat 110° à 300°.

 

Cette année 1939, le gaz Butane entre dans les maisons, partout où le gaz de ville n’est pas desservi.

L'équipement d'une salle de bain reste rare. 14 pour 1000 en France!

 

Au Vatican, en mars c'est l'élection d’un nouveau pape qui a marqué son époque : Pie XII.

Politique : En avril, le président Lebrun est réélu par le parlement.

Sport :  En juin, Marcel Cerdan, le grand amour d'Edith Piaf,  devient champion d’Europe dans sa catégorie.

Et là, en septembre commencent les grandes heures de l'histoire .

Lorsque la guerre éclate le 3 septembre 1939, le 17e salon des Arts ménagers est déjà prévu pour début février 1940, le le comité de Direction annule le salon et rembourse les sommes encaissées.

Le 1er septembre, l’armée allemande envahit la Pologne, sans déclaration de guerre.

C’est la Mobilisation générale et 5 millions de Français rejoignent l’armée.

Le 3 septembre, le royaume uni et la France déclarent la guerre la guerre à l’Allemagne.

Economiquement pour éviter l’inflation, le gouvernement bloque les prix à la consommation en septembre et les salaires en novembre.

A Paris , on a peur des attaques au gaz, et chacun se déplace avec son masque dans un étui, porté en bandoulière.

Le Miroir 12 septembre 1939
Le Miroir 12 septembre 1939
mémorial de Caen

 

On ne trouvera des réclames Grands magasins qu'au début de l'année 1939.

Le Temps février 1939
Le Temps février 1939

 

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°56  en 1939

Le BHV édite ses derniers catalogues d’hiver et d’été.

Puis, plus rien pendant 10 ans.

Dans cette période 1939-1945, comme pour tous les magasins, l’approvisionnement est difficile. Les acheteurs parcourent les routes de France et de Navarre afin de trouver des produits à mettre à la vente. Ces produits étant payés au comptant à la livraison.

La Samaritaine crée même des ateliers de confection

Comme si la guerre ne suffisait pas, l’hiver 1939/1940 fut très rude.

A suivre!...

CD

Lire la suite

Les conférences de Didier Bouchard,notre guide.

5 Février 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #Randonnée-Week-end

Des visites, avec masque bien sûr, sont organisées par notre guide Didier Bouchard. 

Il semble que les musées vont rouvrir sous certaines conditions dans les semaines à venir et le programme de Didier fera du bien ... dès que possible. N'hésitez pas à le questionner .

CONFÉRENCES DIDIER BOUCHARD

conferences.bouchard@orange.fr

Conférencier national, diplômé de l’Institut d’Art et d’Archéologie de la Sorbonne 

Ancien Élève de l’École du Louvre

Boite 17 Bât. D, 8, rue Cannebière 75012 Paris. Tel: 0643633573

PROGRAMME PRÉVISIONNEL,  DATES HYPOTHÉTIQUES

Visites annulées de 2020 : Turner, remboursement. Cézanne : remboursement ou avoir,

ou (sous réserve) conférence enregistrée. Autres visites : toutes reportées

EN  FEVRIER

 (Ou à une date ultérieure en cas de prolongation due à un confinement)

EXPOSITION «LA PRINCESSE PALATINE (1652-1722), LA PLUME ET LE SOLEIL » AU MUSEE DES AVELINES   DE SAINT-CLOUD.

Installé dans une somptueuse villa Art-déco, le musée des Avelines propose de faire découvrir aux visiteurs une exposition intitulée "La Princesse Palatine (1652-1722), la Plume et le Soleil" qui se tiendra jusqu’au  28 février 2021.

L'exposition a pour ambition de mettre en lumière la personne d'Élisabeth-Charlotte de Bavière, dite la princesse Palatine, belle-sœur de Louis XIV,  témoin privilégié de son règne et des mœurs de la cour, dont sa fameuse correspondance brosse un tableau sans complaisance, et souvent truculent.

Le musée vous invite à suivre les traces de la princesse, depuis son Palatinat natal jusqu’à Versailles en passant par les demeures de son époux, le Palais-Royal et le château de Saint-Cloud qu’elle décrit comme « le plus bel endroit du monde »et dont son fils, le Régent, lui laissa la jouissance.

Plus d’une centaine d’œuvres, provenant pour certaines du château disparu : tapisseries, dessins, objets d’art, et  un important ensemble de tableaux (Mignard, Largillière, Rigaud, Desportes) font de l’exposition un évènement.

R.V. 60 rue Gounod, Saint-Cloud. SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION.

MARDI 9 MARS

15h : Le musée Paul Belmondo (report de la visite prévue le 18-11-2020 .sous réserve de confirmation.

VENDREDI 12 MARS

15h exposition « L’HEURE BLEUE, L’ART DE PEDER SEVERIN KRØYER »

AU MUSÉE MARMOTTAN. Le musée Marmottan Monet présente, du 28 janvier au 25 juillet 2021, la première exposition monographique jamais consacrée en France à l’un des plus grands maîtres de la peinture danoise Peder Severin Krøyer (1851-1909). Contemporain de Vilhelm Hammershøi (1864-1916), Peder Severin Krøyer est au plein air ce que son contemporain fut à la scène d’intérieur.

Plus de soixante chefs-d’œuvre provenant du musée de Skagen –  dépositaire d’un des premiers fonds mondiaux de l’artiste – du musée de Göteborg mais aussi des musées de Copenhague, Aarhus, Alkersum/Föhr, Lübeck, Kiel, Budapest et Paris mettent à l’honneur ce remarquable interprète de l’heure bleue, ce phénomène météorologique qui précède le crépuscule et se déploie surtout aux lointains bords de mer septentrionaux.

Portraitiste de talent et peintre incomparable des paysages de bord de mer, Krøyer a beaucoup en commun avec Sorolla et Sargent.

R.V. 2 rue  Louis Boilly. (Entrée : environ 9€ par personne) SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION

SAMEDI 13 MARS

16h15 le château de Saint-Ouen

(report de la visite du 7-11-2020) sous réserve de confirmation

 

 

VENDREDI 26 MARS

14h30  la Chapelle Expiatoire (report de la visite du 20-12-2020). Sous réserve de confirmation

JEUDI 1er AVRIL

15h30 le musée d’Art Moderne de la ville de paris (report de la visite  du 1er-04-2020), sous réserve de confirmation

MERCREDI 7 AVRIL

14h30 Exposition « A TABLE, TOUT UN ART » Au Musée National de La Céramique de Sèvres.

L’exposition retrace l’histoire passionnante du repas gastronomique des Français, de l’Antiquité à nos jours. Née d’une idée originale du musée de Pointe-à-Callière de Montréal, elle évoque la préparation des mets et leur consommation, les arts de la table et celui de la conversation. Elle convie le visiteur à un tour de tables mettant en scène près de 1 000 œuvres.

Elles proviennent en majorité des riches collections du Musée national de céramique de Sèvres et du Musée national Adrien Dubouché de Limoges. Les prêts prestigieux d’institutions et de grandes maisons françaises comme Christofle ou Saint-Louis complètent le propos. Les exceptionnelles créations de la Manufacture de Sèvres en ponctuent le parcours.

SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION. Préinscription au 0643633573

 

JEUDI 8 AVRIL

14h chapelle et cloitre-mémorial de l’incendie du bazar de la charité, et cathédrale arménienne.

Report de la visite du 10-12-2020. SOUS RÉSERVE DE CONFIRMATION

 

MERCREDI 5 MAI

16h exposition Signac au musée Jacquemart-André.

sous réserve de confirmation. Préinscription : 0643633573

 

 

MERCREDI 16 JUIN

14h30 :  le musée d’ile de France dans le Château de Sceaux restauré,

le Pavillon de l’Aurore et

sa coupole de Le Brun, le nouveau jardin a la française.

Sous réserve de confirmation.

Préinscription : 0643633573

 

 

JEUDI 17 JUIN

14h30 les salons de l’Arsenal (report de la visite de 2020) sous réserve de confirmation.

 

PROJETS POUR L’AUTOMNE :

REOUVERTURE DU MUSÉE CARNAVALET

Réouverture de l’hôtel de La Marine

La collection FRANÇOIS PINAULT dans la BOURSE du COMMERCE

Lire la suite

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°55 1938 Catalogue BHV

29 Janvier 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #BHV d'hier

Nous reprenons notre aventure du BHV, des grands magasins à travers l'histoire.

Nous nous étions arrêtés le 4 décembre avec l'article : 

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°54   en 1938  2/2

Sur la droite de ce blog vous pouvez retrouver la liste des articles parus dans:

Catégories

 

Aujourd'hui , nous découvrons une sélection de quelques pages de ce catalogue de 1938, qui nous présentent les produits commercialisés à l'époque.

83 années se sont écoulées, à vous d'apprécier l'évolution des produits:

Articles ménagers: les casseroles sont en émail et en aluminium...

Pas d'inox, pas d'autocuiseurs pas de robots!..

 

 

Le début de l'évolution de la salle de bain avec les premières baignoires en émail, la cuvette de douche, servant de réceptacle. 

La page s'appelle Hydro. Beaucoup d'anciens se souviendront du rayon salle de bain du BHV dans "la fosse" du 1er étage, où il était écrit en grosses lettres sur le mur : HYDROTHERAPIE.

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°55   1938 Catalogue BHV

On découvre l'évolution de la machine à laver, manuelle et des seaux, cuvettes, bassines en galvanisé ! Le plastique ne verra le jour que dans les années 50....

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°55   1938 Catalogue BHV

Et voici une évolution étonnante !

Réchauds et four au gaz

Chocolatière et percolateur prédécesseurs de l'Expresso d'aujourd'hui.... Que de chemin parcouru !

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°55   1938 Catalogue BHV

Vous ne rêvez pas, mais c'est bien le développement des phonographes, vendus au rayon des instruments de musique!

Un encart étonnant ! Le pavé :

"Pour vos déplacements d'hiver,

consultez notre bureau de voyages ,

vous trouverez un grand choix de voyage de saison

en Afrique du Nord, Côte d'Azur.

Nombreux séjours aux stations de Sport d'hiver."

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°55   1938 Catalogue BHV

Un peu de bricolage !

 

Cette page est intéressante ...

on y voit un radiateur parabolique Thermor, et un de marque BHV

Un grille pain électrique Calor,

Un fer électrique BHV décliné en Thermor, Calor...

Une bouilloire électrique BHV, Calor...

Des petits réchauds électriques  et 

Un sèche-cheveux Calor , à côté d'un fer à souder! (Comme une erreur de marketing!)

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°55   1938 Catalogue BHV

Deux pages de mode....

Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°55   1938 Catalogue BHV
Mémoires : Le BHV à travers l'Histoire n°55   1938 Catalogue BHV

A bientôt

CD

Lire la suite

Un nouveau livre de notre collègue Martine Mallein Leguédois

20 Janvier 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Art & Culture, #Echos des membres

Un roman pour vivre l'histoire, mais surtout se distraire! C'est ce que nous propose Martine Mallein.

Toujours fidèle à son Berry, Martine vous fera vivre des moments chevaleresques... Je vous laisse découvrir.

N'hésitez pas à le commander, condition en bas de cet article

Mon livre : "Le beau douzième siècle en Berry", 236 pages en noir et blanc et un encarté couleur au milieu du livre de 12 pages pour illustrer mes propos.

C'est un roman historique qui s'appuie sur des faits réels et d'autres fictifs. 

lère de couv : à gauche le château de Culan,  à droite l'abbaye de Noirlac, .

lère de couv : à gauche le château de Culan, à droite l'abbaye de Noirlac, .

Nous sommes dans une période de paix relative car s'il n'y a plus de grandes invasions (Vikings et Hongrois). N'en croyez rien, car ce sont les souverains (Louis VII et ses descendants dont Philippe Auguste et côté anglais Henri II Plantagenêt, Richard Cœur de Lion et son frère Jean sans terre) ainsi que les seigneurs locaux qui se font la guerre dans l'esprit de la féodalité.

Le lieu choisi est le Berry, terre partagée d'un côté au Nord, le pays de Bourges qui appartient au royaume de France, le reste du territoire berrichon est dans la mouvance d'Aliénor d'Aquitaine.

Pour mémoire, elle se marie en 1137 avec le roi Louis VII, puis elle en divorcera en 1152 pour se marier 3 mois plus tard avec le futur roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt.

Fontevraud Gisants Aliénor et Henri II

 

Abbaye de Déols -Chateauroux détruite en partie

Le héros principal est le prince Ebbes II de Déols, baron de Châteauroux, possesseur de 170 fiefs.

Vers qui va-t'il se tourner ?

Vers Aliénor, sans aucun doute, mais il n'accepte la domination ni du roi de France, ni des Plantagenêts.

Le douzième siècle fut beau, car c'est l'éclosion de l'art roman, le défrichement de terres nouvelles et en conséquence l'augmentation de la population, les serfs sont affranchis, les villes prennent leur autonomie, au retour des croisades l'Europe a bénéficié  d'immenses richesses rapatriées de la Terre Sainte.....,

En savoir plus, sur ce roman... Ci-dessous

 Le beau XIIème siècle en Berry

Tout au long de ce roman fondé sur des faits historiques, Ebbes II de Déols, prince de Châteauroux, un des barons berrichons, est tout à fait représentatif de l’esprit du XIlème siècle en Berry.

Sa suzeraine, Aliénor d’Aquitaine, nous entraîne vivement dans la folle aventure que fut sa longue vie.

Son rôle est capital puisqu’à son retour de la seconde croisade, elle divorce du roi de France et se remarie sans tarder avec Henri II Plantagenêt.

Cette audace aura pour conséquence de semer le germe de conflits endémiques notamment pour la domination du Berry entre le capétien Louis VII et le clan Plantagenêt.

L’action unificatrice du royaume se fera par Philippe Auguste. Dans cette tempête guerrière qui l’emportera, que deviendront les Barons et le Berry ?

Certes, les Anglais seront défaits à Bouvines en 1214, ils ne reviendront que pour revendiquer la couronne de France déclenchant ainsi la guerre de Cent ans.

Ouvrage préfacé par Jean-Claude Miskovsky Directeur de recherche honoraire au CNRS      Président du Cercle Amical du Berry

Cet ouvrage de 266 pages est illustré par 10 pages couleur sur beau papier de format : 16 x 23,5  

Martine Mallein-Leguédois, diplômée d’HECjf et d’Histoire de l’Art, passionnée par le Berry. Administrateur du Cercle Amical du Berry, Présidente de l’association Maintenir la Mémoire Locale. Auteure de nombreux ouvrages historiques liés au Berry.

Infos pratiques : commande chez l’auteure : Martine Mallein-Leguédois

Contacter : Association MML : Amml180@yahoo.fr ou tel.06 73 70 83 77

Prix : 22 € + frais de port : 6 €.

Livraison dès réception d’un chèque à l’ordre de l’association MML ou mieux d’un virement :

IBAN : FR 76 1820 6002 6565 0043 6444 341

BIC : AGRIFRPP882

Et vente en librairies en Berry.

Une carte pour mieux situé l'action et les photos de Gérard.

Un nouveau livre de notre collègue Martine Mallein Leguédois
château de l'Ormeteau
Chatillon sur Indre donjon

 

la chapelle d'Angillon en hiver

 

Abbaye de Noirlac

Abbaye de Noirlac

Neuvy St Sepulchre
St Sepulchre

 

Félicitations Martine, nous te souhaitons un grand succès !

Lire la suite

Je viens de faire passer notre blog « rezo-bazar » en htpps, ce weekend.

17 Janvier 2021 , Rédigé par Les federateurs du reseau Bazar Publié dans #Divers

Je viens de faire passer notre blog « rezo-bazar » en htpps, ce weekend.

HTTPS : Pourquoi ?

Avant : www.http://rezo-bazar.com

A présent :

www.https://rezo-bazar.com

 

Tous les sites Web ne sont pas sécurisés. Il existe partout de la Cybercriminalité.

C’est pour rendre le réseau plus sûr que j’ai décidé de le passer en HTTPS

Le HTTPS, c’est quoi ?

L’abréviation HTTPS signifie « Hypertext Transfer Protocol Secure », qui se traduit par « Protocole hypertexte de transmission sécurisé ».

Les capacités des hackers à espionner et manipuler les sites Web augmentent sans arrêt. C’est pourquoi il est important de chiffrer les flux de données - en particulier sur les réseaux librement accessibles.

HTTPS est le nouveau standard, jugé positif. Les sites Web sans HTTPS sont parfois bloqués par les navigateurs Web actuels, et vos messages partaient parfois dans les courriers indésirables ou ne vous parvenaient pas.

 

Le protocole de transmission est en quelque sorte le langage par lequel le client - en règle générale le navigateur - et le serveur Web se comprennent.

Le HTTPS est la version du protocole de transmission qui opère en transmission chiffrée.

La communication entre le client Web et le serveur Web est chiffrée.

Le serveur Web est authentifié. Cette mesure contribue à combattre les tromperies résultant de faux sites Web.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>